Contexte

L’impression 3D révolutionne les procédés de création, en particulier dans le secteur médical où un changement profond est en train de s’opérer dans toutes les spécialités : chirurgie, orthopédie, dentaire, optique…

Les applications de l’impression 3D déjà existantes dans le secteur médical sont très nombreuses : implants médicaux, prothèses personnalisées, reconstruction de cartilages, bio-imprimantes 3D, tissus vivants, organes, montures de lunettes…la liste ne cesse de s’agrandir chaque jour !

L’ONG américaine Enabling the Future, qui permet une distribution à bas coût de prothèses de mains imprimées en 3D a par exemple, depuis 2013, livré 2 000 prothèses dans 37 autres pays.

 

Le droit à la santé n’est pourtant toujours pas une réalité pour des millions de personnes, et plus particulièrement dans les pays en développement.

Même en France, l’accès à la santé reste un problème prégnant. Isolement, conditions de vie particulièrement alarmantes, renoncement aux soins, voilà ce qui ressort du rapport 2015 de l’Observatoire de l’accès aux droits et aux soins de Médecins du Monde.

Il demeure un reste à charge important pour les bénéficiaires, dont loptique constitue de loin le poste le plus important, engendrant des problèmes d’accès aux soins.

Le projet Bionico Hand, développé au Labfab de Rennes par Nicolas Huchet, est une prothèse électrique imprimée en 3D qu’il est possible de fabriquer soi-même et à moindre coût.

Les possibilités infinies qu’offre l’impression 3D dans le secteur médical peut répondre à ces problématiques.

Nous souhaitons lier ces nouvelles technologies au bénéfice de l’accès à la santé partout à travers le monde de manière open-source.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *